Archives du jour : 19 juin 2017


BAE Systems, groupe aéronautique et de défense britannique a procédé au cours des dernières années à la vente d’« outil de surveillance massive à des régimes répressifs », à travers l’une de ses firmes danoises, rapporte The Guardian qui cite la BBC. Parmi les États qui se seraient procuré ce matériel de surveillance on retrouve l’Algérie, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Oman, le Qatar et le Maroc. Surveillance de masse La technologie de pointe, nommée Evident, permet l’accès aux emails et aux téléphones d’un nombre important de personnes. L’outil pourrait rassembler et analyser des millions de communications faites par voie électronique ainsi que localiser une personne via les données émises par son téléphone. Selon la BBC, qui cite un ancien employé de la firme, Evident pourrait permettre de contrecarrer le chiffrement des communications. Des informations qui préoccupent les organisations de défense des droits de l’Homme selon qui cette technologie de surveillance serait utilisée pour faire taire et emprisonner les opposants aux différents régimes. Des documents obtenus par la BBC indiquent par ailleurs que des responsables britanniques n’ont pas vu d’un bon œil ces ventes. Ils craignent que l’exportation de ce type de technologie mette en péril la sécurité du Royaume-Uni et de ses alliés. Des emails échangés entre des départements britannique et danois indiquent que si le Royaume-Uni avait été consulté, il n’aurait jamais donné son accord pour une telle opération. De son côté, la société BAE justifie ses ventes par la lutte contre le terrorisme international. « Notre technologie joue un rôle crucial en permettant au Royaume-Uni et ses alliés de combattre la menace du terrorisme international, en soutenant l’application de la loi et en aidant à maintenir la sécurité publique, à la fois au Royaume-Uni et à l’étranger », indique l’entreprise d’armement, qui ajoute avoir évalué chaque contrat et être conforme aux régimes internationaux. Une technologie utilisée sous Ben Ali, en Tunisie Deux personnes interrogées par la BBC, racontent que le système de surveillance était utilisé en Tunisie et installé directement dans le sous-sol de l’une des maisons de l’ancien dirigeant Zine el-Abidine Ben Ali. « L’outil fonctionne avec des mots-clés. Vous mettez le nom d’un opposant et vous verrez tous les sites, blogs, réseaux sociaux liés à cet utilisateur », explique l’un des hommes interrogés. Certaines des informations, dont la majorité concernait des opposants, étaient directement communiquées à l’ancien président.   Sources : TSA / Presse-Algerie Partagez :0

L’Algérie a acquis une technologie de surveillance de masse qui permet d’espionner les emails et les téléphones


Plusieurs élus de La République en marche ou du MoDem pourraient bientôt se retrouver devant la justice. Compte caché à l’étranger, travail dissimulé, prise illégale d’intérêts, usage de faux… Malgré les promesses de probité du président de la République et l’exigence d’un casier judiciaire vierge pour se présenter aux législativessous son étiquette, plusieurs députés de La République en marche, élus dimanche 18 juin, sont sous la menace d’une procédure judiciaire ou ont été condamnés par le passé. Franceinfo dresse la liste des députés qui ont (déjà) des casseroles. Richard Ferrand, dans le Finistère Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, le 9 juin 2017 à Carhaix (Finistère). (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP) Son résultat. 6e circonscription du Finistère Ce qu’on lui reproche. C’est le cas le plus connu. Depuis le 1er juin, le ministre de la Cohésion des territoires est sous la menace d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Brest. Les enquêteurs cherchent à savoir si les bonnes affaires immobilières de l’ancien directeur général des Mutuelles de Bretagne « sont susceptibles ou non de constituer une infraction pénale en matière d’atteintes aux biens, de manquements au devoir de probité et aux règles spécifiques du Code de la mutualité ». Le Canard enchaîné a révélé que les Mutuelles de Bretagne ont, sous sa présidence, loué un local à sa compagne, permettant à cette dernière de réaliser une belle opération immobilière. Marielle de Sarnez, à Paris La ministre des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, le 11 juin 2017 à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP) Son résultat. 11e circonscription de Paris Ce qu’on lui reproche. La ministre des Affaires européennes fait partie des élus du Modem concernés par l’enquête sur les assistants parlementaires du parti au Parlement européen. Après un signalement du Front national, la justice cherche à savoir si les assistants des députés centristes, rémunérés par Bruxelles, ont bien travaillé pour l’Europe et pas pour le parti. La vice-présidente du MoDem a porté plainte pour « dénonciation calomnieuse ». Depuis cette annonce, les révélations s’accumulent sur les pratiques du parti centriste. L’un des anciens collaborateurs de Jean-Luc Bennahmias, député européen, a dénoncé un emploi fictif à la justice. Franceinfo a révélé le 8 juin qu’une dizaine d’employés du parti avaient été rémunérés comme assistants parlementaires, bulletins de salaires « pour le moins troublants » à l’appui. Le Canard enchaîné s’est penché sur le cas de la secrétaire particulière du président du MoDem, François Bayrou, elle aussi rémunérée par l’Europe. Une enquête préliminaire pour « abus de confiance et recel de ce délit » a été ouverte le 9 juin par le parquet de Paris. Bruno Bonnell, dans le Rhône Le député Bruno Bonnell, le 8 juin 2017 à Villeurbanne (Rhône). (PHILIPPE DESMAZES / AFP) Son résultat. 6e circonscription du Rhône. Ce qu’on lui reproche. Pendant la campagne, l’ancien patron d’Infogrames a vu remonter à la surface ses pratiques pas toujours reluisantes de chef d’entreprise. En 2008, la société de jeux vidéo avait été condamnée à verser 40 000 euros à l’Autorité des marchés financiers. En cause : la gestion de Bruno Bonnell, qui l’aurait amené à faire varier « artificiellement » le cours de son titre en achetant et revendant des actions en 2002 et 2003. Il lui est également reproché par ses adversaires d’avoir « restructuré » son patrimoine après son divorce pour échapper à l’impôt sur la fortune et d’avoir domicilié deux de ses sociétés dans un paradis fiscal. Corinne Vignon, en Haute-Garonne La députée de La République en marche Corinne Vignon. (FRANCE 3 OCCITANIE) Son résultat. 3e circonscription de Haute-Garonne Ce qu’on lui reproche. C’est France 3 Occitanie qui a révélé cette information. Le parquet de Toulouse a ouvert une enquête préliminaire contre Corinne Vignon après un signalement de l’administration fiscale. Cette dernière a relevé une possible dissimulation de revenus liée à son activité… de voyance astrologique. Selon France 3, chaque prestation était facturée 90 euros. Romain Grau, dans les Pyrénées-Orientales Le député Romain Grau (à gauche), le 7 avril 2012 à Perpignan (Pyrénées-Orientales). (MAXPPP) Son résultat. 1ère circonscription des Pyrénées-Orientales Ce qu’on lui reproche. Le député est visé par une enquête pour « harcèlement moral » après une dénonciation anonyme, selon France Bleu Roussillon. Ce camarade de promotion d’Emmanuel Macron à l’ENA est directeur général d’EAS Industries, entreprise spécialisée dans la maintenance aéronautique à l’aéroport de Perpignan. Sur plus de 250 employés, au moins 10% sont en arrêt maladie, notamment pour surmenage. Le candidat s’est dit étonné. « Je n’ai été ni informé, ni convoqué par la justice. Je me tiens bien sûr à la disposition de tous si c’est nécessaire », a-t-il confié à France Bleu. Emilie Guerel, dans le Var La députée Emilie Guerel, le 13 mai 2017 à Paris. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP) Son résultat. 7e circonscription du Var Ce qu’on lui reproche. La députée est visée par une plainte contre X pour « escroquerie à l’assurance maladie », une plainte déposée par l’un de ses adversaires,Jean-Pierre Colin (UDI). Comme l’explique Var Matin, ce dernier la soupçonne de s’être mise en arrêt maladie à plusieurs reprises, entre janvier et mai 2017, pour participer à la campagne d’Emmanuel Macron. La candidate assure n’avoir « rien fait d’illégal ». Didier Martin, en Côte-d’Or Le député Didier Martin, le 11 juin 2017 à Dijon (Côte d’Or). (MAXPPP) Son résultat. 1re circonscription de Côte-d’Or Ce qu’on lui reproche. Le parquet de Dijon a ouvert une enquête préliminaire contre l’élu de Côte-d’Or. Comme le raconte France 3 Bourgogne-Franche-Comté, cet ancien président de l’office du tourisme de Dijon est soupçonné de « faux témoignages » dans une histoire de licenciement révélée par le mensuel L’Accent bourguignon. L’ex-directrice de la structure, licenciée en 2015, lui reproche « d’avoir influencé des salariés » de l’office « à rédiger des attestations en vue de consolider son dossier » de licenciement devant le conseil des prud’hommes. Didier Martin évoque de fausses accusations.   Source : FranceInfo Partagez :0

Législatives : ces nouveaux députés En marche ! qui ont (déjà) des casseroles


Ils sont africains, polonais ou bulgares et passent leur été dans les champs du Sud de l’Europe. Pour récolter pas moins de 5 millions de tonnes de fruits et légumes par an, en Espagne ou en Italie, des firmes agroalimentaires n’hésitent pas à employer des travailleurs saisonniers clandestins et à contourner les lois sur le travail. Sous-payés et en contact avec des produits chimiques dangereux, souvent ces travailleurs ont fui la guerre ou la pauvreté pour rejoindre l’Europe. Par Natalia MENDOZA , Valérie LABONNE , Laura SIPAN  Source : France 24   Partagez :0

Au cœur des nouveaux champs d’esclaves en Europe



pharmaceutique
Lorsque GSK met au point le vaccin contre l’hépatite B, il s’est arrangé pour être le seul et unique dépositaire du brevet sur l’hépatite B. Donc pour s’assurer de toucher une rémunération sur ce vaccin et sur chaque dose de vaccin vendue, il suffisait de l’associer à d’autres valences. Et en plus ils font coup double: si les concurrents veulent l’hépatite B, ils vont devoir passer au tiroir caisse aussi. C’est un succès ! L’ancien président de GSK, Jean Stephenne débouche le champagne ! « Nous avons acheté tous les brevets sur l’hépatite B, c’était la 1ère fois qu’un vaccin était protégé par un brevet. (…) On a développé des vaccins combinés, on a mis l’hépatite B avec d’autres produits qui n’étaient pas protégés par des brevets, et en faisant ça on rendait évidemment les produits combinés protégés. La stratégie, c’est pas plus compliqué que ça. » L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE NE CRÉE PAS DE REMEDES, ELLE CRÉE DES CLIENTS !Lorsque GSK met au point le vaccin contre l'hépatite B, il s'est arrangé pour être le seul et unique dépositaire du brevet sur l'hépatite B. Donc pour s’assurer de toucher une rémunération sur ce vaccin et sur chaque dose de vaccin vendue, il suffisait de l’associer à d’autres valences. Et en plus ils font coup double: si les concurrents veulent l’hépatite B, ils vont devoir passer au tiroir caisse aussi. C’est un succès ! L’ancien président de GSK, Jean Stephenne débouche le champagne !« Nous avons acheté tous les brevets sur l’hépatite B, c’était la 1ère fois qu’un vaccin était protégé par un brevet. (…) On a développé des vaccins combinés, on a mis l’hépatite B avec d’autres produits qui n’étaient pas protégés par des brevets, et en faisant ça on rendait évidemment les produits combinés protégés. La stratégie, c’est pas plus compliqué que ça. » Publié par Anonymous France sur samedi 24 juin 2017 Sources : Dans quel monde vit-on ? / France 2 Partagez :0

L’industrie pharmaceutique ne crée pas de remèdes, elle crée des clients !


François Bayrou a présenté mercredi 14 juin en Conseil des ministres, sa loi de moralisation de la vie publique. Mais le texte présenté va beaucoup moins loin que ce qu’Emmanuel Macron avait promis.  Emmanuel Macron voulait interdire la fonction de conseil, sauf que finalement, le texte présenté ne l’interdit pas. Il prévoit simplement d’interdire aux parlementaires de commencer une activité de conseil pendant leur mandat. Mais ceux qui auraient commencé cette activité un an avant leur mandat pourraient la poursuivre. La suppression du régime spécial des retraites a disparu « C’est cela aussi qui nous conduira à demander à l’Assemblée nationale et au Sénat de rapprocher le régime de retraite d’aujourd’hui acquis par nos parlementaires avec le régime de retraite de droit commun », déclarait le président. En somme, il s’agit de supprimer le régime spécial des retraites. Or, ce point a complètement disparu du projet de loi. De même, l’actuel président de la République voulait exiger un casier B2 vierge. Il est maintenant simplement question d’exiger qu’aucun crime et délit ne portent atteinte à la probité pour être parlementaire. Source : FranceInfo Partagez :0

Loi sur la moralisation : quand Emmanuel Macron fait marche arrière


Saïf le fils de Kadhafi et nouveau « Guide » de Libye, voici son message à son peuple ! Peut-on penser à un possible retour de la famille Kadhafi au pouvoir en Libye ? Libéré de prison, Saïf al-Islam Kadhafi veut sortir son pays de la troublante situation. Proclamé « Nouveau Guide » par plusieurs tribus, il s’est adressé aux Libyens. Condamné à mort en 2011, Saïf al-Islam Kadhafi a été amnistié et relâché il y’a quelques jours, après six ans de prison. Mais pour lui, il n’y a pas de temps à perdre. « Je suis libre et j’aimerais contribuer dans l’avenir à l’instauration d’une paix et d’une sécurité durable en Libye » a déclaré le fils du défunt dirigeant libyen. Depuis la ville de Zentan où il réside, Saïf al-Islam Kadhafi a lancé un message fort à la jeunesse africaine. « Je n’abandonnerai jamais la mission de mon père, celle pourquoi il n’est plus parmi nous aujourd’hui. Je suis jeune et formaté pour la même mission! Cette mission conduisant à la liberté, et à la dignité de l’homme. Que la jeunesse africaine soit sûre que la mémoire de mon père ne sera jamais trahie», a-t-il fait savoir. Selon son avocat, le fils de Kadhafi aurait une solution pour parvenir à une trêve nationale. « Saïf al-Islam a sa propre stratégie pour parvenir à une trêve nationale. Et il jouera un rôle certain dans cette étape et sa grande popularité y contribuera », a expliqué son avocat. Selon ses proches, Saïf al-Islam Kadhafi devrait dans les prochains jours s’adresser au peuple libyen et à la communauté internationale. Source : http://fr.afri-pulse.net/2017/06/14/libere-de-prison-le-fils-de-kadhafi-proclame-nouveau-guide/ Partagez :0

Saïf le fils de Kadhafi et nouveau « Guide » de Libye, voici son message à son peuple !