Archives du jour : 15 novembre 2017


Marie Grimaud
Maître Marie Grimaud (Avocate de l’association “Innocence en Danger”) : «J’aimerais bien entendre notre Président de la République s’exprimer sur les violences sexuelles faites aux enfants parce que ça, c’est une réalité ! Il y a eu le hashtag #BalanceTonPorc. Moi, j’aimerais bien qu’il y ait le hashtag #BalanceTonPedo ! Parce qu’aujourd’hui, des pédophiles en France, nous en avons des centaines qui pullulent dans les écoles, les associations sportives, et qui pullulent aussi dans les milieux politiques et médiatiques. Donc, il est grand temps de s’emparer de cette question-là et d’avoir des paroles politiques sur ces questions-là, et le changement de la loi en fait partie. Ces jugements-là (ndlr: un adulte acquitté après avoir eu une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans – tombée enceinte – pour le motif qu’elle était, selon la justice, consentante) ne sont que le reflet de notre société. Aujourd’hui, nous ne voulons pas voir les viols d’enfants, nous ne voulons pas les entendre, et surtout, nous ne voulons pas les sanctionner.» – RMC, 13 novembre 2017, 8h16   Partagez :0

L’avocate Marie Grimaud veut que Macron parle de la pédophilie présente en politique (RMC, 13/11/17, 8h16)


Prince Charles
De Londres, Boudjemaa Selimia – Une lettre du prince Charles datée de 1986 et adressée à Laurens Van Der Post, critique le «lobby sioniste» et traite les habitants d’Israël d’«étrangers» qui sont «à l’origine de tous les problèmes au Moyen-Orient». Cette lettre, qui risque de provoquer un tollé dans les milieux pro-sionistes, a été révélée par le quotidien britannique The Daily Mail. Dans cette correspondance  destinée à l’explorateur Laurens Van Der Post, le prince Charles se plaignait de la présence d’«étrangers» – allusion aux Israéliens – au Moyen-Orient qui, selon lui, sont «la source de toutes les incertitudes dans la région». Le quotidien britannique qui a surpris tout le monde en publiant un extrait de la lettre du prince dans laquelle ce dernier faisait savoir à Laurens Van Der Post que «l’exode des juifs européens au Moyen-Orient a provoqué de grands problèmes» dans cette partie du monde, tout en expliquant que le terrorisme qui gangrène le Moyen-Orient ne prendra fin qu’avec la disparition des causes du malaise dans cette région. L’héritier de la couronne britannique avait, dans cette même lettre, exprimé le souhait de voir  un président américain «s’armer  de courage», pour pouvoir  s’opposer au «lobby sioniste». «J’admets volontiers que les Arabes et les juifs sont des peuples sémites. Mais c’est surtout le flux de juifs étrangers, venant surtout de la Pologne, qui a causé ses grands problèmes», écrivait en substance le prince Charles. Cette lettre datée du 24 novembre 1986 a été retrouvée, selon le journal britannique, dans les archives publiques, en pleine célébration par le Royaume-Uni du centenaire de la déclaration de Balfour, document controversé à l’origine de la création de l’Etat d’Israël sur le territoire  palestinien. La lettre du prince Charles peut incommoder les décideurs de l’establishment en raison du rôle-clé joué par la Grande-Bretagne dans la création de l’Etat hébreu. B. S.   www.algeriepatriotique.com/2017/11/13/prince-charles-lobby-sioniste-cause-de-maux/ http://www.dailymail.co.uk/news/article-5073607/Letter-penned-Prince-Charles-sparks-controversy.html Partagez :0

Révélation embarrassante : ce que le prince Charles pense du lobby juif