Charlie Chaplin


Charlie Chaplin
Chaplin, l’homme que George Bernard Shaw appelait « le seul véritable génie que le cinéma ait jamais produit » couchait avec des enfants. Riche et célèbre, il échappa à la prison. La première victime de Chaplin était Mildred Harris. Bien qu’on ne sache pas très bien quand leur relation a commencé, Harris a donné naissance à l’enfant de Chaplin à l’âge précoce de 16 ans. Pour éviter d’être poursuivi pour viol, Chaplin épousa Harris. Ne voulant pas être mariée à son violeur, le couple a divorcé quand Harris a finalement eu l’âge légal. C’est alors que Chaplin a placé ses vues sur une victime encore plus jeune, Lita MacMurray – elle avait six ans lorsqu’ils se sont rencontrés pour la première fois. Quand elle avait 12 ans, Chaplin disait qu’elle avait 19 ans quand il sortait la pré-adolescente dans le monde. Tout comme Harris, MacMurray a été enceinte de Chaplin à l’âge de 16 ans. Chaplin a exigé de MacMurray qu’elle avorte ; il l’a chassée du film quand elle a refusé. La famille de Grey a menacé de le dénoncer pour viol. Chaplin épousa la starlette sous la contrainte et en secret en 1924, en disant à ses amis que « le mariage était une meilleure option que la prison ». Cette décision a entraîné une vie de misère pour sa femme qui a donné naissance à deux fils au cours de trois ans de mariage avec ce malade. Bien que Chaplin ait la jeune fille sous son contrôle, des documents judiciaires révéleront plus tard qu’elle était essentiellement une enfant esclave sexuelle. Selon un rapport, une copie originale des documents du divorce de 1927 est apparue en avril 2015. Dans les documents, elle décrit son traitement « révoltant » et « inhumain« . Les documents révèlent qu’elle a été forcée de commettre des actes sexuels illégaux en Californie dans les années 1920. Chaplin a exigé qu’elle participe à une partie à trois avec une autre femme. Une fois, il lui aurait crié : « Tous les gens mariés font ce genre de choses. Tu es ma femme et tu dois faire ce que je veux que tu fasses. » Au moment du divorce, des détails ont été divulgués à la presse de ses « désirs sexuels pervers », ce qui a laissé Chaplin au bord d’une dépression nerveuse alors que les appels à l’interdiction de ses films se multipliaient. Au lieu d’être banni, Chaplin allait être salué comme un héros. En 1972, il a même reçu un Oscar honorifique. https://mouvement-jre.com/je-ne-suis-pas-charlie-chaplin-violeur-denfants/ https://www.oddee.com/item_99387.aspx http://www.mirror.co.uk/tv/tv-news/charlie-chaplin-seduced-just-15-5448940 Partagez :0

Je ne suis pas Charlie Chaplin, violeur d’enfants